Google entame sa mue mobile

Faut-il présenter Google ?

La société de Mountain View est presque partout et surtout si l’on parle d’Internet. Cette aura et cette position proviennent de leur moteur de recherche. Après son lancement en 1998, Google a gagné en notoriété pour sa pertinence au point où, aujourd’hui, le moteur de recherche est devenu indispensable.

Read More

L’AMP ou le web mobile selon Google

 

L’AMP (Accelerated Mobile Page) est lancé officiellement depuis le 24 février. Cette technologie, propulsée par Google avec l’aide de plusieurs partenaires comme Twitter, est censée améliorer le chargement des pages web sur support mobile.

mobile amp
AMP Sur Mobile

Cette technologie repose sur 3 piliers :
– le HTML AMP
– l’AMP JS
– le Google AMP Cache.

Son fonctionnement est simple, la priorité est donnée au chargement du contenu. Cela répond à une problématique globale : un temps de chargement long entraîne un taux de rebond plus élevé, plus particulièrement pour le mobile.
Le code AMP HTML est simplifié en retirant tous les éléments qui peuvent ralentir le chargement. Même la balise <img> est retirée pour être remplacée par un équivalent améliorant les performances de chargement.

AMP_Arguments
Les arguments pour l’AMP

Deuxième point technique, l’AMP JS est optimisé pour améliorer le rendu des pages. Néanmoins, les contraintes font que tout code JavaScript demandant un script externe soit asynchrone, que les autres éléments comme des iframes ou des embeds soient en sandbox, le prérendu de chaque élément avec les ressources soient chargées et la désactivation des sélecteurs CSS lents.

Ensuite, Google permet d’utiliser leur CDN permettant ainsi encore d’accélérer les chargements mobiles (et l’on retrouve l’intérêt du prérendu pour charger la quasi-totalité d’un site).

Dans une optimisation webmarketing et étant parmi les leaders dans le domaine, l’AMP est compatible avec les principales régies connues dont voici la liste. De la même manière, le format AMP est compatible avec les solutions analytics.

L’AMP semble une solution viable pour intégrer rapidement le web mobile. Orienté plutôt contenu, il évolue déjà et s’oriente déjà vers l’e-commerce. Son développement avance rapidement, très rapidement… Peut-être trop ?

Des voix se lèvent contre l’apparition d’une évolution du HTML, ce qu’est l’AMP. Même s’il répond à un besoin, on peut se demander jusqu’où peut aller Google pour l’imposer sur le Web, au W3C et aux acteurs du web.
Car, au-delà de la technique et des possibilités offertes, l’AMP est surtout une réponse à d’autres formats « propriétaires » que sont Apple News et Facebook Instant Articles.
PS : je change un peu le format de mon blog. Suite à des contraintes professionnelles et personnelles, je n’ai pas le temps de faire un suivi hebdomadaire de l’actualité autour du Web. Je vais donc faire des billets un peu moins réguliers, mais contenant, je l’espère, un peu plus de fond.